UE/PNUD/CPS

Communiqué de presse UE/PNUD/CPS

L'UNION EUROPEENNE ET LES NATIONS UNIES S'ENGAGENT A APPUYER LA COUR PENALE SPECIALE DANS LA LUTTE CONTRE L'IMPUNITE

 

En renouvelant leur appui à la Cour Pénale Spéciale, l'Union européenne et les Nations Unies souhaitent mettre en exergue que la justice ne doit pas seulement être rendue, elle doit aussi être vue et comprise.

Ce samedi 09 février 2019, à l'occasion du lancement de la grande tournée théâtrale sur la Cour Pénale Spéciale, baptisée "Kota Da Ti Ngbanga" dans la toute nouvelle salle de spectacle de l'Alliance Française de Bangui, l'Ambassadrice, Cheffe de Délégation de l'Union européenne, Samuela Isopi, et la Représentante Spéciale Adjointe du Secrétaire Général des Nations Unies, et Coordonnatrice Humanitaire, Najat Rochdi, entourées du Président de la Cour Pénale Spéciale, Michel Landry Louanga, ont procédé à la signature d'une Déclaration d'appui de l'Union européenne et des Nations Unies à la CPS. 

L'Union européenne et les Nations Unies se sont engagées auprès des autorités et de la population centrafricaine à soutenir la création et l'opérationnalisation de la CPS. L'union européenne s'était déjà engagée dès Décembre 2017 avec un projet de 2 millions d'euros mis en œuvre par l'Université de Columbia et l'Equipe argentine de Police Scientifique dans le domaine des enquêtes. L'Union européenne va étendre son appui direct à la Cour Pénale Spéciale, une nouvelle fois à hauteur de 2 millions d'euros.

Ainsi, du soutien opérationnel et fonctionnel, les actions seront élargies à la communication et à la sensibilisation à l'endroit des populations. Car, il s’agit désormais, non seulement d’accompagner le fonctionnement de cette juridiction qui est une émanation de la volonté du peuple centrafricain pour mettre fin à l'impunité, mais aussi d’aider à la faire connaître et d’appuyer les victimes à accéder à la justice.

Cet objectif est une réponse concrète à l'exigence de la lutte contre l’impunité et de la bataille pour la justice qui ne peuvent être remportées sans une implication réelle et une adhésion de tous les centrafricains.

 

                                                         Fait à Bangui le 09 février 2019

Related Post :