Concours d'éloquence sur la CPS

Concours d'éloquence

  • NellyMN
  • 21 . January . 2019

Clôture du programme de sensibilisation sur la CPS à l'Université de Bangui

Vendredi 11 janvier 2019, un concours d'éloquence sur la CPS dans le cadre du partenariat entre la Faculté de Sciences Juridique et Politique et le Projet d'appui à Cour Pénale Spéciale (CPS) a mis le point final au programme de sensibilisation sur la CPS qui avait débuté le 8 octobre 2018.

L’objectif général du programme de sensibilisation était de rapprocher la CPS des étudiants à travers une série d’activités qui engage, avec eux, un dialogue interactif et des échanges constructifs. L’objectif recherché par la mise en œuvre de ce partenariat était également d’apporter un soutien à la Faculté des Sciences juridique et politique de l’Université de Bangui pour renforcer et enrichir les connaissances des étudiants sur la Cour Pénale Spéciale et le droit pénal international, tout en suscitant chez ces jeunes des vocations à devenir des praticiens du droit en lien avec le champ de lutte contre les crimes internationaux, gage de paix et de développement durable.

La Cour Pénale Spéciale a été voulue par les Centrafricains eux-mêmes pour envoyer un message clair prônant la justice et la fin de l’impunité, après une succession d’instabilités politiques et de conflits armés ayant entrainés des violations massives des Droits de l’Homme. Le président le CPS, Michel Landry Louanga a encouragé les étudiant et a déclaré dans son discours précédant le concours « Nous devons saisir cette occasion rare de réellement faire de la justice, un levier en faveur d’un retour à la Paix durable en Centrafrique. (…) Vous, en tant que jeunes étudiants, vous représentez la société de demain et il aurait été impossible d’imaginer présenter la CPS sans organiser un partenariat et des ateliers d’échange et de transmission du savoir avec ceux qui portent le plus d’espoir au sein d’une société. »

La Cour Pénale Spéciale se félicite de la réussite de cette activité et remercie tous les partenaires au projet : le Gouvernement de la République Centrafricaine, le PNUD, la MINUSCA, ONUFEMMES et le programme des Volontaires des Nations-Unies. Ses remerciements s’adressent aussi particulièrement aux bailleurs de fonds pour leur soutien (les gouvernements des Pays Bas, des Etats Unis et de la France, et de l’Union Européenne), ainsi qu’aux agences des nations-unies et organisations internationales ayant répondu présente pour sponsoriser le concours (Le PNUD, La FAO, l’Organisation Mondiale de la Santé, UNMAS, le FNUAP, la MINUSCA et l’Union Européenne).

Related Post :