Signature

La CPI et la CPS confirment leur souhait de coopérer

  • NellyMN
  • 06 . April . 2018

Le Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI), Mme Fatou Bensouda, et le Procureur de la Cour Pénale Spéciale de la République Centrafricaine (CPS), Mr. Toussaint Muntazini Mukimapa, ont signé une déclaration d’intention de coopération entre leurs deux juridictions et ce, en ouverture de la dernière session de formation des Magistrats de la CPS. En effet, pendant trois jours, la CPI a tenu à Bangui, une session de formation destinée aux Magistrats de la CPS auxquels ont été associés ceux des juridictions de droit commun impliqués dans les enquêtes sur des crimes susceptibles de relever de la compétence de la CPS.
Cette session s’est ouverte le 21 mars à l’hôtel Lédger Plaza, en présence du Premier Ministre, le professeur Simplice Mathieu Sarandji, représentant personnel du Chef de l’Etat en visite de travail à Kigali, de plusieurs membres du Gouvernement, de Représentants des missions diplomatiques, de nombreuses Notabilités de Bangui et bien sûr, de Mme le Procureur de la CPI.
Du 21 au 23 mars, huit magistrats de la CPS et huit autres émanant des juridictions de droit commun, ont pris part de manière interactive à des échanges d’expériences et de bonnes pratiques avec des personnes-ressources membres du Bureau du Procureur et du Greffe de la CPI. Ces échanges de très haut niveau ont porté sur des thématiques d’intérêt commun, telles que l‘efficacité des enquêtes, la stratégie de poursuites, la coopération judiciaire, la protection de victimes et de témoins ou encore, la communication et la sensibilisation.
A l’issue de cette formation, la CPI, la CPS et les juridictions de droit commun se sont engagées à conjuguer de manière complémentaire leurs efforts dans la lutte contre l’impunité des crimes graves en République Centrafricaine.
Cette activité fait partie d’un plan de formation intégré, fruit des efforts du Gouvernement centrafricain et de ses partenaires multilatéraux destinés à renforcer les capacités du système judiciaire centrafricain. Elle a été organisée en étroite collaboration entre la CPI, la CPS et le Ministère centrafricain de la justice, avec le généreux soutien de la Commission de l’Union Européenne.