Photo Profil

Mme Bernadette Houndékandji-Codjovi

Juge à la Chambre Spéciale d’Accusation, magistrat international

Biographie du Juge internationale à la chambre spéciale d'accusation

Membre actuel de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC), Bernadette Houndékandji-Codjovi a précédemment exercé, de 2001 à 2016, les fonctions de Juge Conseiller et Présidente de Section, à la Chambre Administrative de la Cour Suprême du Bénin. A ce titre, elle a assuré l’instruction de nombreux dossiers et participé au jugement des affaires impliquant l’État et les Collectivités Publiques.

Par ailleurs, de 2014 à 2016, Bernadette Houndékandji-Codjovi a occupé les postes d’Avocat Général et de Procureur Général près la Haute Cour de Justice où elle a, entre autres, présidé les travaux du Comité d’Élaboration du Code d’Éthique et de Déontologie des Juges à la Haute Cour de Justice, ainsi que ceux du Comité chargé de produire la Contribution de la Haute Cour de Justice aux Travaux de la Commission des Réformes Institutionnelles et Politiques au Bénin.

De 1998 à 2001, Bernadette Houndékandji-Codjovi a exercé les fonctions de Procureur Général près la Cour d’Appel du Bénin où elle a assuré la mise en œuvre de la Politique Criminelle de L’État, notamment en matière de Coopération Judiciaire Internationale. Sa participation à l’instruction et au jugement des dossiers criminels devant la Chambre d’Accusation et à la Cour d’Assises lui ont permis d’acquérir une solide expérience de l’application des lois et procédures pénales et de la pratique des juridictions pénales.

Bernadette Houndékandji-Codjovi avait également occupé les fonctions de Chef Section Recherches et Études Juridiques, puis celles de Chef Service Juridique de la Documentation et des Publications Adjoint de la Cour Constitutionnelle du Bénin où de 1994 à 1998 elle a siégé, avec voix consultative, aux audiences contentieuses de la Cour, en particulier en matière de respect des Droits de la Personne Humaine et des Libertés Publiques.

Intégrée dans le corps de la Magistrature en 1984, elle a d’abord été affectée à la Chambre Administrative de la Cour Populaire Centrale du Bénin, en 1985, avant d’être nommée au poste de Substitut du Procureur de la République de Cotonou en 1986 et ensuite à celui de Procureur de la République de Porto-Novo en 1992.